mardi 9 janvier 2018

(MES) MOMENTS CLES DU MAGAZINE SPIROU

Aujourd'hui j'ai reçu le numéro 4161 de l'hebdomadaire SPIROU.

à l'intérieur, il y avait un petit journal titré "Moments clés de Spirou".



Mon passage dans ce mag en 2007 et 2008 ne figurera certainement pas dans les annales, mais d'avoir pu faire publier un de mes auteurs dans ce prestigieux magazine, voilà qui m'a marquée, moi :-)




Il s'agissait d'une collaboration entre ALBERTO PAGLIARO et le scénariste Zidrou, excusez du peu ! Trois histoires courtes et indépendantes parues dans les numéros 3641 ("ça balance pas mal à Paris"), 3608 ("Les choeurs de Traumburg") et 3632 ("Margot la fille du frigo").
La particularité de ces BD est qu'elles étaient plutôt sombres par rapport au ton général, et au graphisme assez osé.



Heureuse d'avoir eu cette occasion, il y a 10 ans déjà. Et alors que l'Agence s'apprête à fêter ses 13 ans en France, hâte de voir quelles seront les occasions à venir !

mercredi 13 décembre 2017

LE MANGA EN FRANCE IL Y A 10 ANS

Ma frénésie de rangement ne s'arrête plus, je rouvre des cartons et je retrouve des pépites de mes débuts d'agent littéraire, quand j'étais encore exclusivement spécialisée en BD.

En 2006, les HUMANOIDES ASSOCIES lancent le magazine SHOGUN MAG (à gauche dans la photo), un mensuel de plus de 300 pages en noir et blanc de pré-publications d'histoires réalisées par des européens, américains et indonésiens dans un style manga.
L'éditeur annonce " Une nouvelle vision du manga !" 

Le pari est risqué : si la France est déjà à l'époque le 2ème marché mondial de mangas derrière le Japon, pour les puristes un manga ne peut être conçus que par des Japonais.
La position de Guillaume Dorison, aux manettes de l'opération Shogun, est que au contraire les codes graphiques, de narration, etc. de ces oeuvres peuvent être aisément repris par une génération biberonée aux dessins animés japonais, aux jeux vidéos et à tout cet univers.




Didier Pasamonik écrivait à l'époque dans ActuaBD : "Quand les concurrents des Humanoïdes Associés considèrent la collection Shogun Shonen, c’est d’un air incrédule, pour ne pas dire goguenard. Cela marche-t-il vraiment ? Même si la voie est étroite, l’initiative suscite néanmoins de l’intérêt : la collection est traduite un peu partout en Europe et Guillaume Dorison est invité en novembre prochain à Hong Kong, à la 8ème International Comics Artist Conference, une manifestation qui réunit chaque année tous les éditeurs de mangas d’Asie."

Pourtant, l'aventure s'arrête dès 2008.

Mon Agence y participe avec RICCARDO CROSA, qui reprend la série de Xavier Dorison et Christophe Bec "Sanctuaire" : SANCTUAIRE REMINDED. Après 3 numéros en prépublications, et repris en petit format sous le label "Shogun Seinen", l'histoire est reprise en grand format et en intégrale sous le titre SANCTUAIRE REDUX. Ce sera Andrea Rossetto qui terminera, des années plus tard, le dernier volet.

ANDREA ROSSETTO avait déjà travaillé pour un autre titre de l'Agence, toujours dans les projets Shogun : TENGU DO, une histoire de sabres japonais et paradoxes temporels. Ma toute première rencontre avec le scénariste Alex Nikolavitch, avec qui j'ai bossé sur d'autres projets par la suite... et surtout avec qui il m'est arrivé de faire la fermeture du Mercure à Angoulême ! ;-)



RANGEMENT-NOSTALGIE

Quand j'étais jeune, j'étais pigiste.

J'ai collaboré au magazine SUPRÊME DIMENSION dès son premier numéro, en 2006, jusqu'au dernier numéro, le 17. Il était édité par les éditions Soleil, il comprenait une petite partie pré-publications mais surtout des interviews et des portraits.

Pendant environ une année, alors que j'étais assistante de rédaction chez COMIC BOX, j'ai animé la rubrique internet "Virgin"... adressée aux néophytes, aux "vierges" des comics.



Il y a eu aussi pas mal d'articles pour LE COLLECTIONNEUR DE BD, dirigé par Dominic Petitfaux, jusqu'à sa fermeture en 2008.

Un passage dans le rayon jeunesse, dans le gratuit et très éphémère YAKA MAG, quelques pages pour DBD, pour BANANAS... Et surtout, pas mal d'années chez ZOO, un bimestriel gratuit qui débuta en 2004 - j'y montais à bord l'année suivante, arrêtant il y a 2-3 ans.

Aujourd'hui, faute de temps, je me limite à quelques collaborations dans le fanzine TONNERRE DE BULLES.

Ah, le rangement, gros moment de nostalgie... Je n'ose relire aucun de mes papiers ! :-)

lundi 23 octobre 2017

CONSTANCE d'ANTIOCHE

Une nouvelle REINE DE SANG à côté de Frédégonde et Aliénor dans la collection chez DELCOURT.
XII siècle : la principauté d'Antioche, au nord de la Syrie, a été conquise par les Francs. Constance est prise entre les revendications et les pressions des turcs, du roi de Jérusalem, des empereurs byzantins...

Scénario de Jean-Pierre Pécau, dessins de Gabriele Parma, qui reste dans le registre hystorique après le one-shot "Castillon - Champs d'honneur".


vendredi 8 septembre 2017

C'EST LA RENTREE !

C'est la rentrée, à l'Agence les dessinateurs reprennent sagement la "route de l'école"...

NICOLA GENZIANELLA termine le second tome de "Ni terre ni mer", scénario d'Olivier Megaton, aux éditions Dupuis, après avoir achevé le diptyque "Le samouraï aux yeux bleus"", scénario de Mathieu Mariolle, aux éditions Casterman.
























GABRIELE PARMA rempile aux éditions Delcourt : après le one-shot "Champs d'honneur : Castillon", scénario de Thierry Gloris, il a signé pour la collection "Reines de Sang" avec Pécau.




ANDREA FATTORI renouvelle sa collaboration avec Sylvain Cordurié pour une nouvelle aventure de Sherlock Holmes, aux éditions Soleil, après avoir déjà exploré l'univers de Conan Doyle en dessinant Moriarty.

 ANTONIO MARINETTI termine un magnifique one-shot historique signé Pécau aux éditions Soleil.





mardi 21 mars 2017

SANS COMMENTAIRES

Scénario : Pécau
Editeur : Soleil
Dessinateur : Antonio Marinetti
à paraître début 2018

Wow.




DES MURS DES BANLIEUES AUX SALLES OBSCURES

Le 7 juillet 2017 marquera le retour de Nicola Genzianella aux éditions Dupuis.

Aujourd'hui dans les librairies avec "Le samouraï aux yeux bleus", scénarisé par Mathieu Mariolle, chez Casterman, Nicola n'a pas oublié que Dupuis fut le premier éditeur à lui donner sa chance en France, avec la reprise des dessins de BUNKER de Christophe Bec.

Au scénario de ce nouveau diptyque, NI TERRE NI MER, Sylvain Ricard - qui a déjà un long CV en BD - et Olivier Mégaton. Pour mieux présenter son parcours, pas connu du public bédéphile, l'éditeur Dupuis a adressé aux libraires un dossier de présentation qui retrace la carrière d'Olivier, depuis les graffitis en banlieue parisienne, jusqu'au tournage de plusieurs films.
En voici des extraits.








Ici, Olivier (à gauche) et Nicola, en pleine séance de travail, chez Olivier en mars:




2016 :